Quelle communication pour l’Internet des Objets (IoT) ?

On ne présente plus la révolution engagée par l’Internet des Objets. Souvent comparée à l’avènement d’Internet au début des années 2000, elle est parfois moquée ou accueillie d’un haussement d’épaule, tant votre interlocuteur n’en a cure ou n’y comprend rien. Mais comme pour l’internet il y a 15 ans, le récalcitrant finira par céder à la tendance. Dans quelques mois, quelques années au plus tard, son smartphone sera très certainement connecté à des dizaines d’appareils, comme sa machine à café, pour qu’il soit prêt au saut du lit, le collier de son chien, pour ne plus jamais perdre Médor en balade, ou encore son T-shirt de sport, pour mesurer son rythme cardiaque pendant l’effort.

Vous l’aurez compris, l’Internet des Objets, communément appelé IoT (Internet of Things), touchera le monde entier. Et ceux qui pensaient être trop vieux ou trop réactionnaires pour prendre le train en marche, en seront très probablement les premiers bénéficiaires : les micro-capteurs placés un peu partout dans la maison ou la ville serviront à alerter les proches en cas de chute et permettront à des automobilistes de repérer les places de parking disponibles.

En France, c’est bien connu, les idées nouvelles ne trouvent pas toujours un accueil favorable. Notre pays prend souvent du retard dans l’adoption de nouvelles pratiques. La nouvelle génération d’ingénieurs et de chercheurs semble toutefois faire un pied-de-nez à ce constat. Les startups dites de la « French Tech », jaillissent dans tout le pays. Des idées toujours plus folles, plus ingénieuses, que l’on s’emploie à réaliser et mettre en place dans un contexte économique peu propice à l’entreprenariat. Et pourtant…

Si nos ingénieurs français ont la côte dans le monde entier, un travail de communication et de relationnel reste à faire. Si l’investissement n’est pas au goût du jour en France, il faut aller le chercher ailleurs. Et en profiter pour développer de nouveaux marchés. La planète entière attend d’être connectée. Des besoins se créent tous les jours. Mais pour cela, il faut communiquer. Expliquer de manière claire et concise le produit ou la solution que l’on apporte. Il faut dire que ce n’est pas toujours évident de parler de connectivité, capteurs MEMS, localisation intégrée… et de surcroît en anglais.

Les nouvelles technologies offrent une vitrine interactive idéale pour exposer ses idées et ses travaux, il ne faut pas en avoir peur. Twitter n’est pas qu’une plateforme de lynchage médiatique ou de querelles footballistiques sans fond. Et LinkedIn n’est pas seulement peuplé de CV de stagiaires en première année d’école de commerce. Des discussions, des échanges d’idées ont lieu tous les jours sur ces réseaux. Et des partenariats s’y créent, des rencontres y ont lieu.

Il ne faut pas négliger les journalistes et bloggeurs qui sont friands d’histoires nouvelles, de « success stories » à la française. La convergence des médias et la multiplication des supports de publications les obligent à rédiger pour plusieurs magazines, blogs, sites internet à la fois. Ils veulent du contenu, donnons-leur de la matière. En racontant des histoires, en « packageant » l’innovation de façon simple et précise, les pépites que sont ces nouvelles technologies pourront conquérir les médias et le monde.

Enfin, partagez vos points de vue avec d’autres acteurs de l’IoT et rendez-vous visibles lors de tables rondes, conférences, salons… Il n’y a rien de tel que le bon vieux « face to face » pour donner envie de travailler ensemble.

Soyez ingénieux, mais n’oubliez pas d’être ouvert sur le monde, multiculturel, engageant, et de soigner vos contacts. Comme l’IoT, la communication et les relations publiques sont une affaire de connexion.

Amélie Ravier





  • "The Mahoney Lyle team has worked with Leti for several years on projects and programs ranging from our annual report to ongoing public relations. We value the consistent quality, communications expertise and attention to detail they bring to our relationship, and their familiarity with technology makes our job easier.  "

    Pierre-Damien Berger, VP Business Development & Communication at CEA-Leti

  • "As a fast-growing Internet of Things startup, SIGFOX needs communications experts who understand our technology, our business model and our culture. Mahoney Lyle delivers on all fronts with expertise and experience that help deliver our message to our targets around the world."

    Thomas Nicholls, EVP Communications, SIGFOX

  • "Your team was responsive, professional and great to work with from start to finish of our project. This showed especially in the strong results. Thanks for everything."

    Giorgio Anania, CEO, Aledia

  • "We compared Mahoney Lyle’s writing and editing with other sources before choosing them. They responded quickly to meet our needs and the overall quality was highly professional."

    Florence Dumas, Marketing Manager, iXBlue